NADEGE BERAUD KAUFFMANN

HISTOIRE

Deux frères et la Grande guerre

Voici le parcours de Jean-Joseph Béraud (classe 1908) et André-Michel Béraud (classe 1906), deux frères enrôlés en 1914. Le plus jeune, Jean-Joseph, ne reviendra pas et mourra dans les Vosges après seulement quelques semaines passées sur le front, où des combats terribles causent rapidement la mort de milliers de soldats. 

Marcel Paul Maret, une vie marquée par la guerre

Frère cadet de François Henri (voir ci-dessous), orphelin de père et pupille de la Nation, mobilisé en 1939, il est fait prisonnier en mai 1940. Il reviendra vivant mais transformé moralement et physiquement après cinq longues années de captivité au Stalag. Article publié dans la gazette web 22 mai 2020 sur le site: www.histoire-genealogie.com 

François Henri Maret, orphelin de la Guerre de 1914-1918

Henri Maret, mort pour la France le 31 octobre 1914 dans la Somme, laisse une veuve et trois enfants. En 1920, François-Henri et son petit frère seront adoptés comme pupilles par la Nation...

Article publié dans la gazette web 27 février 2015 sur le site: www.histoire-genealogie.com 

Eventail généalogique famille Béraud (ascendant, agnatique)

Tout part de mon grand-père paternel, Albert Jean Marie Béraud, né en 1913...

L'attaque du château de la Garde en 1789

Ma grand-mère paternelle habitait l'un des bâtiments de cette ancienne maison forte. L'histoire du "château de la Garde" est retracée dans mon ouvrage "Les seigneurs de la Garde" paru en juin 2015. 

Probablement construite au XVe siècle, l'édifice d'abord défensif est transformé en une maison forte d'apparât où vit la famille noble de Chivallet jusqu'à la Révolution française où tout bascule. J'ai pu retrouver la trace de l'attaque de 1789 dans l'ouvrage d'un historien local publié il y a bien longtemps à la Médiathèque Le Trente de Vienne. C'est ce qui m'a permis par la suite de remonter davantage le temps ...